Chronique: Jugez les criminels de guerre !

Par Chérif Abdedaïm, La nouvelle République du 26 novembre 2012

Outre l’arrestation de cinq députés du Hamas à Ghaza, l’entité sioniste a également arrêté près de 55 militants palestiniens en Cisjordanie pour activités «terroristes», et ce, quelques heures après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu. Face à ces agressions, le monde des détériocrates va-t-en-guerre pour des raisons «humanitaires» se tait.

On a vite oublié le génocide de 2008-2009 et on tourne la page de cette récente agression où pas moins de 160 Palestiniens ont péri sans oublier le nombre de blessés. Pour couronner son échec, le régime sioniste continue ses vagues d’arrestations en toute impunité. Les criminels de guerre sionistes n’ont jamais été traduits devant la fameuse CPI qui sait pertinemment choisir entre la chair tendre des Africains ou tiers-mondistes et l’os empoisonné de l’Occident, Israël en premier lieu. Et pourtant, cette même instance s’est ridiculisée à maintes reprises, alors qu’il lui suffisait d’être à la hauteur de sa mission face à toutes sortes de criminels. On se souvient également que Mme Simone Gbagbo, épouse de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, avait fait l’objet d’un mandat d’arrêt délivré sous scellés le 29 février 2012. Mme Gbagbo est accusée de crimes contre l’humanité ayant pris la forme de meurtres, de viols et d’autres formes de violences sexuelles, d’autres actes inhumains et actes de persécution, commis sur le territoire de la Côte d’Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011. La Cour de La Haye lui reproche notamment d’être responsable de la mort de plus de 3 000 personnes lors de la récente guerre civile en Côte d’Ivoire. Voilà donc les chairs tendres faciles à croquer. Et pourtant, les responsables sionistes auraient dû passer par cette cour conformément au respect du droit international. Cela dit, ce régime, que d’aucuns qualifient de «cancer», de «sida» de l’humanité, incarne le mal au sens diabolique. La pieuvre américano-sioniste étend ses tentacules sur le monde pour l’enserrer, prendre le contrôle de chaque vie et l’anesthésier, l’asservir, en faire de la chair à canon…, et cette emprise passe d’abord par la mainmise sur les médias qui, chaque jour, dictent aux populations leur manière de penser. On l’a vu récemment avec les événements de Ghaza : France 2 s’est beaucoup plus attardée sur les quelques cadavres israéliens en passant sous silence les crimes dont ont été victimes des dizaines d’enfants, des femmes et des vieillards innocents. Ainsi, la résistance palestinienne à cette «shoah» programmée par ces monstres sionistes est un acte à saluer. Les vrais criminels, les vrais terroristes qui méritent d’être arrêtés et traduits devant la CPI sont ces responsables sionistes qui ont sali les tablettes de l’histoire avec leurs crimes qui, malheureusement, demeurent impunis. La CPI doit juger ces criminels et leurs acolytes occidentaux et non de pauvres Africains qui ont tout fait pour développer leurs pays.

Chérif Abdedaïm, La Nouvelle République du 26 novembre 2012

http://www.lnr-dz.com/index.php?page=rubrique&rub=3&archives=2012-11-26

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Cherif_Abdedaim.261112.htm

Lien Permanent pour cet article : https://cherif.eljazeir.com/2012/11/26/chronique-jugez-les-criminels-de-guerre/