Hommage à Boussouf et Bentobal

La Nouvelle République du 31 octobre 2012

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2012-10-31/lnr.pdf

DANS LE CADRE DE LA COMMÉMORATION DU 58E ANNIVERSAIRE DU DÉCLENCHEMENT DE LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE, LA WILAYA DE MILA, EN COLLABORATION DE L’ASSOCIATION MACHÂAL ECHAHID, A ORGANISÉ UNE CONFÉRENCE À LA MAISON DE LA CULTURE M’BAREK-EL-MILI, LUNDI DERNIER.

Pour que vive l’Algérie

En présence des autorités civiles et militaires, une assistance nombreuse constituée en grande partie d’étudiants, un hommage a été rendu à deux grandes figures de la révolution algérienne, en l’occurrence Abdelhafid Boussouf et Lakhdar Bentobal. Dans ce contexte, après les interventions du président de l’association Machâal Echahid et du SG de l’Organisation des moudjahidine à Mila, la parole a été donnée à Chérif Abdedaïm, auteur d’un livre sur Abdelhafid Boussouf et journaliste et dont le thème de la conférence s’intitulait «Abdelhafid Boussouf, l’homme des grands défis». Sur ce plan, le conférencier a mis en exergue quelques grandes réalisations de Boussouf au cours de la Révolution. A commencer par le volet communication et information avec notamment la création et le développement des services de transmission et la radio. Second point abordé, le rôle de Boussouf dans l’armement de la Révolution. Organisation des opérations d’acheminement des armes, création d’ateliers de fabrication d’armes, etc. Enfin, l’un des services névralgiques de la Révolution, en l’occurrence le renseignement. Dans ce sens, l’intervenant a mis l’accent sur la lutte de l’ombre contre les services secrets français et surtout certaines prouesses réalisées par les services de Boussouf : infiltration du ministère de la Défense français, du ministère des Affaires étrangères et de l’Elysée. Chérif Abdedaïm a souligné le rôle de l’histoire dans la formation des générations, un message adressé surtout à la masse estudiantine venue nombreuse pour l’occasion. Lui emboîtant le pas, Abdelbaki Sellaï, réalisateur d’une vingtaine de films documentaires, a développé brièvement le thème de l’information pendant la Révolution dans le sens où il a mis en exergue la création la radio «Ici la voix de l’Algérie libre et combattante», le 16 décembre 1956. Pour rappel, après avoir réalisé un film documentaire sur Abdelhamid Ibn Badis, Abdelbaki Sellaï est en train de finaliser un autre documentaire sur Boussouf. Enfin, en clôture à cette rencontre, des prix honorifiques ont été offerts aux conférenciers par Abderrahmane Kadid, wali de Mila.

Lien Permanent pour cet article : https://cherif.eljazeir.com/2012/10/31/hommage-boussouf-et-bentobal/