CONFÉRENCE DE L’ASSOCIATION MECHAÂL ECHAHID À MILA : Sur les pas de Boussouf et de Bentobal

OUEST TRIBUNE, du 31 octobre 2012

L’itinéraire des deux Moudjahidine disparus Abdelhafid Boussouf et Lakhdar Bentobal et les conditions qui présidèrent au déclenchement de la Révolution ont été au centre d’une conférence historique organisée lundi à Mila par l’association Mechaâl Echahid. Les intervenants au cours de cette rencontre, tenue à la maison de la culture Moubarek El Mili en présence des autorités locales, de Moudjahidine et d’étudiants, ont mis l’accent sur le rôle prépondérant joué par ces deux éminentes figures du mouvement nationaliste, dans le groupe
historique des 22, au sein du Comité de coordination et d’exécution (CCE) puis dans le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA).
M. Cherif Abdedaïm, auteur d’un ouvrage sur le défunt
Boussouf intitulé «Boussouf, le révolutionnaire aux pas de velours», a indiqué que ce grand Moudjahid était «un politicien doublé d’un stratège de premier plan» qui fut notamment à l’origine de la création des services de renseignements et de la mise au point d’une efficiente stratégie d’armement.
Mohamed Bendass, secrétaire de wilaya de l’Organisation nationale des moudjahidine, a relevé quant à lui que Bentobal a dirigé, la nuit du 1er novembre 1954, les premiers groupes de Moudjahidine qui avaient mené des attaques armées contre l’occupant dans les localités s’étendant de Grarem jusqu’à El Milia. Le même intervenant a proposé de baptiser le barrage géant de Béni Haroun du nom de Lakhdar Bentobal en reconnaissance de ses efforts et de ses sacrifices. De son côté, le président de l’association Mechaâl Echahid, M.
Mohamed Abbab, a souligné «l’importance de rappeler aux jeunes générations les immenses sacrifices consentis par les Chouhada et les Moudjahidine pour libé- rer le pays du joug colonial», estimant que la contribution, «énorme et de grande qualité» de Boussouf et de Bentobal au combat libérateur mérite d’être mise en exergue.
Le metteur en scène et journaliste Abdelbaki Sellaï a
fait état, pour sa part, du tournage d’un film documentaire sur la vie et le combat d’Abdelhafid Boussouf qui sera prêt en décembre prochain à l’occasion de la célébration du 32ème anniversaire de la mort de cette personnalité. Des fresques en cuivre à l’effigie des Moudjahidine Abdelhafid Boussouf, Lakhdar Bentobal et Rabah Bitat, tous trois membres du groupe historique des
22, ont été dernièrement réalisées à Mila, rappelle-t-on.

ftp://download.univ-chlef.dz/Journaux/2012/Octobre/31.10.2012/Ouest%20Tribune%20du%2031-10-2012.pdf

Related Posts

Comments are closed.


Hit Counter provided by laptop reviews