Entretien : Belgacem Kadri, chef de daïra de Ferdjioua à La Nouvelle République : « il y a une prise en charge réelle du problème de logement »

LNR/ Quel bilan peut-on faire de l’évolution du logement en 2008 ?

Si l’on compare le nombre de logements réalisés en 2004, nous pourrons facilement avancer que le bilan est positif à bien des égards. En 2004, on était à la recherche des bases, des terrains, des études, etc. A cette époque on a réalisé 188 logements sociaux, 40 LSP et 20LSP OPGI. En 2008 ;, le seul problème que nous rencontrons est au niveau du programme des LSP.

LNR/ Pouvez-vous expliciter davantage ?

Avant 2004, les LSP étaient pris en charge par le secteur public uniquement (l’agence foncière et l’OPGi) les gens avaient des appréhensions.

Pour en bénéficier le demandeur ne doit pas avoir bénéficié d’une aide de l’Etat en matière de logement, ne doit pas être bénéficiaire d’un logement, son salaire ne doit pas dépasser les 60 mille dinars, si l’on considère la valeur du SNMG actuelle. Ce qui lui ouvre droit à une aide de l’Etat allant de 30 à 50 millions de centimes selon son salaire. La CNL doit donner cette aide au bénéficiaire par le biais du promoteur. Nous avons donc consulté le POS de la ville et proposé aux promoteurs tous les terrains disponibles. Nous avons programmé la construction d’au moins 1000 lSP. Nous avons tout préparé, les promoteurs ont répondu favorablement dont les entreprises Souiki et Makhtout (des promoteurs de Mila et Tadjenant) pour la construction de 100 LSP sur la route d’Aïn El Hamara. Seulement après avoir tout préparé, ces promoteurs ont rencontrés des résistances et des menaces indirectes. Ce qui les a incité à renoncer à ces projets et choisir de travailler à Tadjenant. Pour résoudre cet imbroglio, nous avons encouragé l’agence foncière qui après avoir procédé à la construction de 40 LSP, a continué avec notamment la réalisation de 118 autres logements. Aussi, j’ajouterai que tous ces logements ont été finalement construits après que la justice ait tranché pour mettre fin aux différents litiges.

LNR/ Peut-on dire que les objectifs ont été réalisés en matière de logement ?

Si l’on se réfère aux réalisations tous programmes confondus, on peut aisément affirmer que nous avons dépassé de loin les objectifs assignés dans le cadre du programme du président de la République (la construction de 1000 logements). A titre d’exemple, entre les LSP, les LS, (OPGI et agence foncière, promoteurs privés) avec ceux qui ont été réalisés et ceux en voie de réalisation nous atteindrons facilement les 3094 logements. Cela dit sans compter la construction privée où la BDL et la Cnep ont accordé plus de 600 crédits avec des prêts bonifiés en sus de l’aide de la CNL.

LNR/ Qu’en est-il du logement rural ?

Le logement rural également suit un court très rapide. Et, quelque soit le nombre de constructions réalisées, nous auront toujours des demandes. Cela s’explique par le retour de la sécurité. Au niveau de la daïra de Ferdjioua, nous avons plus de 600 logements achevés, 868 bénéficiaires (dont les dossiers ont été approuvés) pour les deux communes, 340 dossiers approuvés au niveau de la daïra ainsi que 600 autres dossiers en attente d’approbation au niveau de la commission de wilaya.

Aussi, j’ajouterai que cela s’explique d’une part par le retour de la sécurité dans les zones rurale, ainsi que l’aide octroyée aux bénéficiaires et qui, selon le ministre, pourrait même atteindre dans un proche avenir, les 710 millions de centimes.

LNR/ UN dernier mot…

Ce que je pourrai dire d’une façon générale, c’est qu’il y a une vraie prise en charge en matière de logement. Pour ce qui est du monde rural, actuellement il y a une vraie dynamique surtout avec la réhabilitation des routes et la création d’emplois mêmes s’il ne sont que temporaires. A titre d’exemple le secteur des forêts vient de planter 360ha (Beni Guecha et Mentoura, comme il y a un autre projet de 180 ha . Cela a généré 300 poste d’emplois temporaires à raison d’un salaire mensuel de 15000 DA. Et il y a d’autres projets dans ce sens dont les jeunes pourraient en bénéficier.

Entretien réalisé par Chérif Abdedaïm (La Nouvelle République, 15 avril 2008

Related Posts

Comments are closed.


Hit Counter provided by laptop reviews